fbpx
L'actualité des entreprises guyanaises

Il s’agit de l’aide Chèque TIC (Technologie de l’Information et de la Communication)

Le chèque TIC est la volonté de la Région Guadeloupe de favoriser la transformation numérique des petites et moyennes entreprises guadeloupéennes.

Comment intervient la Région ?

La région Guadeloupe alloue une aide pouvant représenter jusqu’à 80% du projet, qui est cofinancée par le FEDER (le Fonds Européen de Développement Régional).

Le total cumulé de l’aide  est plafonné à 10 000€ par an.

Quelles en sont les conditions ?

Pour bénéficier de cette aide, il faut :

  • avoir une entreprise implantée en Guadeloupe,
  • être enregistré auprès de son organisme de rattachement,
  • exercer une activité économique régulière.

Sont concernés tous les secteurs d’activité, quelqu’il soit.

Quels sont les investissements éligibles ?

Le projet doit avoir pour objectif :

  • Améliorer la relation et l’expérience client,
  • Améliorer la compétitivité de l’entreprise : performance, visibilité, nouveaux marchés,
  • Augmenter le chiffre d’affaires par le digital,
  • Sécuriser son activité : procédures, cybersécurité.

Quelques exemple :

  • Présence Web : développement ou refonte d’un site internet vitrine ou e-commerce avec système de paiement sécurisé => Taux de financement 80%.
  • Transition numérique : acquisition de matériel, acquisition de logiciels => Taux de financement 30%;
  • Sécurité : Audit, Sauvegarde, Antivirus => Taux de financement 80%.

Le total cumulé de l’aide  est plafonné à 10 000€ par an

Comment en faire la demande ?

Les demandes peuvent se faire directement sur le portail d’aide régional ou auprès du service de l’ASP au guichet des demandes d’aides chèque TIC.

Quels sont les documents à fournir ?

  • Une lettre de demande d’aide adressées à Monsieur le Président du conseil régional de la Guadeloupe,
  • Une note générale de présentation du projet, du besoin d’accompagnement, de l’impact attendu démontrant comment l’usage du chèque contribuera à l’amélioration de la dimension numérique de l’activité du bénéficiaire (3 pages maximum),
  • Une attestation justifiant de la régularité de sa situation vis-à-vis des administrations fiscale et sociale,
  • Les devis des prestations,
  • Le justificatif d’autofinancement du représentant de l’entreprise,
  • Les statuts de l’entreprise,
  • Un extrait K-bis de moins de 3 mois ou un extrait d’inscription au répertoire des métiers,
  • Un RIB,
  • Une copie de la pièce d’identité du représentant de l’entreprise,
  • Une attestation sur l’honneur précisant les aides publiques reçues au cours des 3 dernières années ainsi que les aides sollicitées,
  • Toute pièce nécessaire à l’instruction de votre dossier.

Leave a Comment